Influente au foyer

J’ai déjà souvent entendu dire qu’une femme au foyer (comme je le suis) est une femme qui vit dans les couches, les lessives, les repas et j’en passe. On peut entendre aussi que c’est une femme qui ne s’épanouit pas beaucoup…et tout cela donne une connotation pas très positive.

Nous avons choisi de mettre comme titre de cet espace « influente au foyer » parce-que c’est ce que nous sommes. Que nous soyons femme au foyer (qui n’a pas d’activité professionnelle à l’extérieur) ou femme travaillant à temps plein à l’extérieur, nous avons un foyer et nous avons la chance d’avoir l’opportunité de faire la différence à travers notre foyer. Si nous regardons la définition de « influent » dans le dictionnaire Larousse nous trouvons ceci : « Action, généralement continue, qu’exerce quelque chose sur quelque chose ou sur quelqu’un ». Nous sommes en action continue. Le foyer quant à lui est le lieu où demeure la famille. Un foyer est aussi un lieu de chaleur, foyer étant aussi définit comme « le lieu où brûle un feu ». Ce n’est pas seulement une structure de pierre avec un toit. Un foyer est un nid rassurant où grandissent et s’épanouissent différentes personnes.

Quelle action exerçons-nous sur notre foyer ? Quelle influence voulons-nous exercer sur notre foyer ?

Apprenons à nos enfants à regarder le quotidien et la monotonie avec d’autres yeux, essayons de développer notre potentiel à travers notre foyer mais aussi celui de nos enfants et en leur donner le bagage dont ils ont besoin pour, un jour, s’envoler. Sur OseVivre.com nous partagerons des idées ainsi que des réflexions sur comment être influente au foyer, cet endroit qui est si souvent mis en deuxième ou troisième plan qui pourtant est l’endroit où la base de la vie se forge.

@OseVivre avec Daisy Rivero

Daisy Rivero
Daisy Rivero

A la base, étudiante en histoire de l’art et professeur de français langue étrangère, ce sont les expériences de la vie qui l’ont enrichi et permis d’oser vivre en faisant des choix. Elle a choisi d’accompagner son mari dans son ministère pastoral ainsi que de rester une maman au foyer pour ses 3 garçons, dont le dernier porteur de différents handicaps. Avec eux, elle a appris à relever des défis, à s’ouvrir à d’autres cultures - dont la culture de son mari, qui est mexicain - et des pays où ils ont vécu : la France, l’Italie et maintenant la Belgique.Lire plus

Soyez la première à réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.