Caroline Bachot, de la finance au développement personnel !

Caroline Bachot, experte en développement personnel et auteure d’un best-seller

Caroline Bachot est l’auteure du best-seller « Loi d’Attraction 2.0, le chemin le plus court vers le bonheur« . Elle est experte en développement personnel et en développement d’activité pour les entrepreneures passionnées de coaching, de bien-être et de développement personnel. Elle anime des séminaires à succès sur la Loi d’Attraction 2.0 et comment se positionner en tant qu’expert au moyen d’un livre utilisé comme outil marketing.

Bonjour Caroline, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Peux-tu nous parler de ton parcours et nous expliquer comment tu en es arrivée là ?

Ce sont différents évènements qui m’ont amenée où j’en suis aujourd’hui, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Mon cheminement a été ponctué d’un divorce, d’un remariage mais aussi d’un burn-out qui m’a poussé à quitter mon emploi de directrice de banque. J’ai pris conscience que je n’étais plus heureuse et que j’avais besoin d’évoluer. J’ai donc décidé de tout quitter pour devenir sophrologue. Les femmes entrepreneures n’étaient pas ma cible première mais au fil du temps, je me suis aperçue que je voulais accompagner ces femmes, leur transmettre mon savoir et partager mon expérience. J’ai donc créé ma propre approche de coaching en développement personnel et en bien-être, que j’ai rassemblé dans mon livre “Loi d’Attraction 2.0, le chemin le plus court vers le bonheur” sorti en 2014. En parallèle, j’ai commencé à me faire coacher, ce qui m’a fait prendre conscience de l’importance de se faire accompagner dans le développement business. C’est également à ce moment-là que j’ai décidé de réfléchir à mon business modèle : je fonctionnais à la consultation comme la plupart des coachs et des thérapeutes, en plus des séminaires le week-end mais avec 30-35 consultations par semaine, je n’arrivais plus à trouver le temps pour continuer à me former. Je suis allée voir différentes personnes, j’ai regardé ce qui se faisait autour de moi et c’est comme cela que j’ai mis en place un business modèle qui fonctionne très bien pour moi et que je transmets aujourd’hui aux femmes entrepreneures.

Peux-tu nous dire quelles ont été tes plus belles réussites ainsi que les difficultés rencontrées ?

Ma plus belle réussite est sans aucun doute la sortie de mon livre, qui a été l’aboutissement de nombreux mois de travail et qui a surtout été le déclencheur pour accéder à un niveau supérieur. J’ai utilisé et j’utilise toujours le livre comme outil marketing pour développer mon business.

Comme tout entrepreneur, ma difficulté principale a été de gérer le développement de mon business. A un certain moment, il y a trop de travail pour continuer seule mais les revenus ne sont pas forcément suffisants pour embaucher quelqu’un. Un jour, j’ai décidé de passer ce cap et j’ai commencé à déléguer : au départ, pour la mise en page de ma newsletter par exemple et au fur et à mesure pour m’aider dans d’autres tâches comme l’organisation des séminaires. Aujourd’hui, j’ai deux assistantes, une administrative et une comptable, ainsi qu’un assistant technique et une community manager, qui vivent aussi grâce à mon activité.

Comment arrives-tu à concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

Pendant un temps, je n’ai pas réellement trouvé l’équilibre ; mais je pense qu’il faut passer par là quand on lance son activité. Je me suis beaucoup focalisée sur le développement de mon business et j’ai eu la chance que mon mari reste père au foyer pendant 5 ans. Aujourd’hui, j’ai une meilleure organisation et je délègue plus donc j’ai réussi à réduire mon temps de travail de 15h par semaine pour pouvoir consacrer plus de temps à mes enfants. Quand ils ne sont pas là, j’organise mes journées différemment et je profite de mes soirées pour faire du networking. Je ne suis pas une business woman avec 3 nounous et 4 secrétaires, je suis une femme comme les autres, humaine et accessible à tout le monde. Pendant mon temps libre et pour décompresser, j’aime faire la fête et danser. J’essaye également de partir en vacances sans mes enfants de temps en temps pour prendre du temps pour moi.

Quels conseils donnerais-tu aux femmes entrepreneures qui souhaitent se lancer ?

J’ai beaucoup de conseils à donner mais si je devais en sélectionner quelques-uns, ce serait :

  1. Se faire aider, se faire coacher pour gagner du temps et éviter de faire des erreurs. Une perte de temps amène aussi une perte d’argent… Par exemple, je conseille à mes clientes de ne pas forcément investir dans un très beau site internet professionnel dès le départ car il existe de très bons outils gratuits ; mais de plutôt utiliser ce budget pour se faire coacher et mettre en place une stratégie qui leur rapportera de l’argent et leur permettra d’investir plus tard dans un beau site. Je conseille de faire appel à un coach qui est expert dans son domaine car c’est en côtoyant les personnes qui ont réussi dans leur activité que cela est le plus formateur. C’est pour cela que j’ai choisi de publier mon livre, afin de fournir un outil marketing à ces femmes entrepreneures et de partager mon expertise.
  2. S’entourer de personnes compétentes dans leurs domaines à qui vous pourrez déléguer les choses que vous ne savez pas forcément faire ou qui vont vous faire perdre du temps. Je pense notamment à s’entourer d’un bon comptable ou d’un bon assistant car en tant qu’entrepreneur on ne peut pas être expert dans tous les domaines.

  3. Oser affirmer ses talents, sa brillance. Il faut être fier de son talent, sans être dans l’égo, mais être conscient de ce que l’on fait bien pour pouvoir le valoriser et communiquer dessus.

As-tu eu des modèles féminins qui t’ont guidé dans ta carrière ?

La personne qui m’a réellement inspirée est un homme, Tony Robbins, et je n’ai pas encore réellement trouvé son équivalent féminin. Depuis toujours, j’ai une énergie plutôt masculine, du côté du yang mais je travaille depuis quelques années à développer mon côté féminin, le yin. J’ai tendance à aller piocher des choses intéressantes chez des femmes différentes mais je n’ai jamais trouvé mon modèle féminin. Si je devais tout de même citer une femme que j’admire, ce serait Nathalie Lamboy, qui a écrit plusieurs livres sur le Ho’oponopono.

Pour finir, pourrais-tu nous donner un slogan avec “oser” ?

Sans aucun doute, “Ose aller jusqu’au bout de tes rêves !”

Portrait inspirant de : Caroline Bachot, experte en développement personnel et en développement d’activité, conférencière et auteure de best-sellers, présenté par @Ose Vivre.com

Ludivine Gustave
Ludivine Gustave

Ludivine Gustave est fondatrice de Madizy Management et du blog/magazine osevivre.com, conférencière et depuis peu mentor au sein du réseau des Femmes Chefs d'Entreprises Belgique. Avec deux Masters en Gestion et Management des Entreprises et en Intelligence Economique, elle intervient pendant plusieurs années en France puis en Belgique auprès de firmes et PME comme consultante. Lire plus

Soyez la première à réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.