GO WITH THE FLOW !

Quelle place donnes- tu à l’inattendu dans ta vie ?

Jusqu’à quel point tu peux accepter que les choses tournent en losange plutôt qu’en rond ?

Pour ma part j’ai toujours eu tendance à tout programmer,  organiser….contrôler…

Jusqu’au jour où  j’ai perdu le contrôle…de moi-même…

J’ai découvert qu’il y avait ma tête…et mon corps, mais surtout mon cœur…

Et que tout cela n’était pas toujours au diapason.

Notre pensée est chargée de l’ensemble de nos croyances et représentations sur la vie. Elle trie, organise et dirige sans toujours consulter l’ensemble de ce qui nous compose.

Plutôt focalisée sur la nécessité impérieuse de survivre, réussir, être à la page, au top, aimée ou encore reconnue, elle fonctionne beaucoup en tenant compte de l’environnement extérieur (famille, conjoint, enfants, travail, société, culture,….,) et un peu moins de notre monde intérieur et de ce qui l’anime… le met en mouvement.

C’est un peu comme ça que l’on se retrouve à un concert dans une salle de 1000 personnes plutôt que devant un bon film ou encore à un poste à responsabilité alors que l’on aurait préféré être fleuriste.

Heureusement, la vie nous loupe rarement et notre boussole interne parvient toujours à nous rappeler notre CAP, sinon à nous le faire connaître. Souvent, elle commence avec des petits signaux bénins : des loupées, des actes manqués, une lecture, une conversation avec un proche… Et puis elle place la barre un peu plus haute et provoque des rencontres, parfois malheureusement, des ruptures, des licenciements ou encore la maladie.

Dans ces moments-là, bien souvent, on résiste. On utilise la tête… on veut comprendre afin de tout remettre en ordre…

Oui, Mais… quelle est la meilleure conduite à tenir en situation de tempête ? Tenir la barre et lutter contre le mouvement ?

Inutile, c’est perdu d’avance. Je suis une passionnée et je n’ai pas pour habitude de subir les évènements…et pourtant, j’ai découvert que, parfois, l’inattendu a sa propre intelligence.

 

Un jour, lors d’une discussion avec un collaborateur que je considère un peu comme un mentor, je lui faisais part de mon impatience face à une situation de travail donnée et l’impression de ne pas avoir réellement « appris » grand-chose.

Il m’a sourit en me répondant : « Tu as beaucoup appris…tu t’es arrondi ».

Et puis, il a ajouté : « Tu apprends à vouloir et ne pas pouvoir ».

J’ai fini par découvrir qu’il y a plusieurs façons d’atteindre ses objectifs et que les voies pour y accéder sont multiples variées et peuvent changer selon la personne.

J’ai appris à ne pas entrer tout de suite en lutte quand une chose me résiste, s’oppose, rate ou m’échappe.

J’ai appris à ne RIEN FAIRE et à LAISSER FAIRE la Vie, les Autres, le cours des circonstances.

J’ai appris à dire Oui à l’inattendu, l’imprévisible tout en restant fixée sur mon intention, ce qui m’anime de l’intérieur, dans mon essence.

Sans avoir changé de pays, ni de travail, les 7 dernières années ont amenées à moi, à la fois des expériences riches et en résonnance parfaite avec mes élans intérieurs et de grands bouleversements dans mes représentations et ce que je croyais savoir.

Pour en savourer le goût, il a d’abord fallu accepter le changement, lâcher la barre, cesser de résister… et suivre le mouvement, sans jamais perdre le contact avec ce qui m’anime, me mets en joie, a du sens pour moi… mes rêves.

 

En faisant du rangement la semaine dernière, je suis tombé sur un petit papier où j’avais noté la liste de mes envies…

Sans m’en rendre compte, emportée par le tourbillon apparent de la vie, chacune d’entre elles s’est réalisée…

En y réfléchissant bien, les circonstances que je jugeais injustes et inadmissibles et auxquelles j’avais tenté de résister au début étaient la source de la réalisation de mes envies mais surtout, elles m’ont progressivement transformé…sans que je m’en aperçoive.

Les souvenirs et les bons moments sont une chose mais les dons, capacités et talents personnels ont une valeur inestimable… ils sont le fruit de l’expérience acquise à l’école de la Vie…. et c’est Elle qui décide de la leçon…

Chacune de nous est unique et non interchangeable…quoi qu’on en dise…et nos expériences amènent à maturité notre potentiel en latence.

Alors en fait, quand je râlais, une part en moi, refusais juste de se laisser impactée, transformée par les évènements, la Vie….

Une de mes amies a pour habitude de dire « Lâche la barre… Go with The Flow »…. Il n’y a parfois RIEN (d’autre) A FAIRE….pour que ça bouge… dans le Sens qu’on veut réellement… tout au fond de Soi.

 

Pour aller plus loin :

« Aimer ce qui est » de Byron Katie.

 

@Ose Vivre avec Céline Stralka


Abonnez-vous gratuitement à notre blog-magazine pour rester informé de toutes nos prochaines publications.

Céline Stralka
Céline Stralka

Femme active et maman à la fois. Céline vit en Guadeloupe où elle exerce en tant que manager, chef de projet en santé.

Ancienne Infirmière, la santé sous toutes ses formes et dans toutes ses composantes la passionne. C’est ainsi que, grâce à l’expérience acquises au fil des années et à un Master en Santé publique « éthique et droit de la santé » vous la retrouverez en plus de son activité professionnelle : chargée de cours, coach ou encore membre actif d’associations œuvrant dans le domaine de la santé publique. Ses autres passions ? Lire plus

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.