Libérée des inquiétudes

En me lançant dans l’entreprenariat, j’ai mis en place un premier business stable et porteur qui m’a rapporté un chiffre d’affaires à six chiffres dès la première année mais … j’étais « toujours » dans ma zone de confort…

Le projet qui se dessine pour moi me demande beaucoup plus d’efforts, disons 3 fois plus, plus d’interactions et de management humain… J’ai pris le risque de l’accepter, de passer à l’étape supérieure et d’investir dans ce projet business auquel je crois… en choisissant l’autofinancement…

Je vous demanderai une certaine ouverture d’esprit en lisant cet article qui ici prend une forme de réflexion ouverte… Cette réflexion ouverte est pour tous ceux et celles qui sont hors de leur zone de confort mais convaincus d’être à la bonne place, pour tous ceux et celles qui ont pris des risques et sont encore dans l’incertitude de voir se réaliser leur projet…

… L’INQUIETUDE face à la quête de sens

L’une de nos chroniqueuses, dans un de ses articles rappelait que …l’inattendu avait sa propre intelligence …Cela m’a renvoyé à un conseil qui dit :

« Ne vous inquiétez pas pour votre vie, de ce que vous mangerez ou de ce que vous boirez, ni, pour votre corps, de ce dont vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? »

Voilà une question pour nous, pour vous : La vie n’est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement ? Qu’en pensez-vous ?

Affirmer cela à une personne qui pourrait tout perdre ou qui est sur le point de tout perdre ou encore qui a déjà perdu beaucoup ne serait-ce pas une forme de provocation ? de naïveté ? Ou un rappel d’un principe de vie ?

Ajuster nos perspectives

Comment nos inquiétudes arrivent-elles à notre esprit ? Comment nos inquiétudes réussissent-elles à fausser nos perspectives et empiéter sur notre état d’esprit ? Et si nous raisonnions en nous-même… « La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? » Ne devrions-nous pas alors reprendre le contrôle face à cette perspective ?

Décider de ce qui importe vraiment : Avoir ou être !?

Prendre de la hauteur… et savoir ce que l’on est prêt à délaisser pour atteindre notre but…Relativiser les inquiétudes par rapport à ce que nous recherchons et ce dont nous avons vraiment besoin… Ouvrir les yeux pour comprendre les prochaines étapes… Comprendre « que tout est parfait »…

Se libérer de l’esclavage de l’argent

… finalement, l’argent n’est qu’un moyen et non un but.

Comprendre le principe de la vie et relativiser avec confiance

Comprendre que par-dessus tout ce qui reste c’est : la vie. Comprendre la valeur de la vie et donc avoir un projet business qui en vaut la peine …Et garder l’assurance que notre Source infinie prendra soin de nous….

Et puis… oser vivre chaque seconde, chaque heure, chaque jour pleinement !

@Ose Vivre par Ludivine Gustave

 

Ludivine Gustave
Ludivine Gustave

Ludivine Gustave est fondatrice de Madizy Management et du blog/magazine osevivre.com, conférencière et depuis peu mentor au sein du réseau des Femmes Chefs d’Entreprises Belgique.
Avec deux Masters en Gestion et Management des Entreprises et en Intelligence Economique, elle intervient pendant plusieurs années en France puis en Belgique auprès de firmes et PME comme consultante. Lire plus

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.